La VOIX DES ARTISANS - Liste U2P Ariège
A la UNE
L'ACTIVITÉ DES ENTREPRISES DE PROXIMITÉ S'EST AMÉLIORÉE AU COURS DU 1ER SEMESTRE 2021 A L'EXCEPTION DES HÔTELS-CAFÉS RESTAURANTS
  COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU 21 AVRIL 2021

 News du 27-04-2021
Alors que l’activité économique française a repris des couleurs au cours du premier trimestre 2021 avec une progression du PIB de 3,1 %, l’activité des 3 millions d’entreprises de proximité a évolué très différemment d’un secteur à l’autre, de sorte que l’évolution globale est restée négative (– 3 %) et que la tendance sur les 12 derniers mois s’est stabilisée à – 12 %.
Les artisans (+ 4 %) et singulièrement les artisans du bâtiment (+ 10,9 %) ont vu leur chiffre d’affaires reprendre le chemin de la croissance, de même que les professionnels libéraux dans une moindre mesure (+ 1,5 %). A contrario, l’activité du commerce alimentaire de proximité et des hôtels-cafés-restaurants (HCR) a poursuivi sa chute (– 53 %) dans des proportions extrêmement fortes pour ce dernier secteur (– 84 %), conséquence des fermetures imposées à ces professionnels.
Sur les 12 derniers mois l’évolution en tendance du chiffre d’affaires est en chute libre pour le commerce alimentaire de proximité-HCR (– 42 %) tandis que l’artisanat et les professions libérales ont commencé à redresser la barre sans pour autant retrouver une croissance positive.
Par ailleurs, le ressenti des chefs d’entreprise de proximité s’améliore. Ainsi, ils ne sont plus que 21 % à constater une détérioration de leur trésorerie contre 17 % qui font état d’un mieux, grâce au maintien des aides de l’Etat pour une partie, grâce à des décisions agiles pour d’autres. De même 26 % seulement des artisans, commerçants et professionnels libéraux craignent une baisse d’activité au cours du 2e trimestre, résultat le plus bas depuis le 2e trimestre 2020.
Malheureusement les commerces alimentaires de proximité et les hôteliers, cafetiers, restaurateurs, continuent d’anticiper une baisse d’activité entre avril et juin 2021, preuve que ces chefs d’entreprise, conscients que d’importantes restrictions demeureront d’ici l’été, reportent à plus tard leurs espoirs d’une rentabilité retrouvée.
Dominique Métayer, le Président de l’U2P, ajoute : « Bien que les perspectives d’une reprise d’activité se rapprochent, le niveau d’inquiétude est encore très élevé. D’où l’impérieuse nécessité, d’une part de préparer une reprise d’activité adaptée aux différentes branches professionnelles, et d’autre part de maintenir les aides gouvernementales tant que la rentabilité n’est pas de retour. »Alors que l’activité économique française a repris des couleurs au cours du premier trimestre 2021 avec une progression du PIB de 3,1 %, l’activité des 3 millions d’entreprises de proximité a évolué très différemment d’un secteur à l’autre, de sorte que l’évolution globale est restée négative (– 3 %) et que la tendance sur les 12 derniers mois s’est stabilisée à – 12 %.
Alors que l’activité économique française a repris des couleurs au cours du premier trimestre 2021 avec une progression du PIB de 3,1 %, l’activité des 3 millions d’entreprises de proximité a évolué très différemment d’un secteur à l’autre, de sorte que l’évolution globale est restée négative (– 3 %) et que la tendance sur les 12 derniers mois s’est stabilisée à – 12 %.

Les artisans (+ 4 %) et singulièrement les artisans du bâtiment (+ 10,9 %) ont vu leur chiffre d’affaires reprendre le chemin de la croissance, de même que les professionnels libéraux dans une moindre mesure (+ 1,5 %). A contrario, l’activité du commerce alimentaire de proximité et des hôtels-cafés-restaurants (HCR) a poursuivi sa chute (– 53 %) dans des proportions extrêmement fortes pour ce dernier secteur (– 84 %), conséquence des fermetures imposées à ces professionnels.
 
Sur les 12 derniers mois l’évolution en tendance du chiffre d’affaires est en chute libre pour le commerce alimentaire de proximité-HCR (– 42 %) tandis que l’artisanat et les professions libérales ont commencé à redresser la barre sans pour autant retrouver une croissance positive.
 
Par ailleurs, le ressenti des chefs d’entreprise de proximité s’améliore. Ainsi, ils ne sont plus que 21 % à constater une détérioration de leur trésorerie contre 17 % qui font état d’un mieux, grâce au maintien des aides de l’Etat pour une partie, grâce à des décisions agiles pour d’autres. De même 26 % seulement des artisans, commerçants et professionnels libéraux craignent une baisse d’activité au cours du 2e trimestre, résultat le plus bas depuis le 2e trimestre 2020.
 
Malheureusement les commerces alimentaires de proximité et les hôteliers, cafetiers, restaurateurs, continuent d’anticiper une baisse d’activité entre avril et juin 2021, preuve que ces chefs d’entreprise, conscients que d’importantes restrictions demeureront d’ici l’été, reportent à plus tard leurs espoirs d’une rentabilité retrouvée.
 
Dominique Métayer, le Président de l’U2P, ajoute : « Bien que les perspectives d’une reprise d’activité se rapprochent, le niveau d’inquiétude est encore très élevé. D’où l’impérieuse nécessité, d’une part de préparer une reprise d’activité adaptée aux différentes branches professionnelles, et d’autre part de maintenir les aides gouvernementales tant que la rentabilité n’est pas de retour. »

Autres rubriques